„Riche patrimoine - culture industrielle à Lörrach“

Le chic français, le chocolat suisse et la construction mécanique allemande - made in Lörrach.

 

L'industrie textile a beaucoup marqué la ville de Lörrach. La société KBC Manufaktur Koechlin Baumgartner et Cie, l'une des plus anciennes imprimeries textiles d'Allemagne, a été fondée à Lörrach en 1753. Dans les précieux catalogues d'échantillons, on peut admirer des dessins fascinants sur la mode, la créativité et la précision dans l'impression textile qui datent de plus de 250 ans.

 

 

On peut observer deux vagues d'industrialisation dans l'évolution démographique de Lörrach au 19ème siècle. Après l'adhésion de Baden à l'Association des douanes allemandes (Deutscher Zollverein) en 1836, plusieurs entreprises textiles ont vu le jour, fondées en grande partie par des entrepreneurs suisses, ce qui a entraîné une augmentation sensible de la population de Lörrach, par exemple l'usine de chiffons en laine Gebrüder Grossmann fondée en 1837 à Brombach, la draperie Lörrach (devenue TTL) fondée en 1838 ou la filature Vogelbach fondée en 1847.

Durant la deuxième vague d'industrialisation à la fin du 19e siècle, l’industrie du chocolat a fait son entrée à Lörrach en provenance de Suisse. Philippe Suchard (1797-1884) a ouvert sa première succursale allemande à Lörrach en 1880. Dès 1901, la marque « Milka », dont le nom est composé des mots allemands « Milch » et « Kakao », et qui était déjà commercialisée en forme de tablette violette typique, était inscrite au registre des marques du bureau impérial des brevets à Berlin.

 

 

La Maschinenfabrik Kaltenbach a été fondée en 1887. En 1898, la société A. Raymond, basée à Grenoble, a ouvert une succursale à Lörrach pour la production d'attaches rapides. A cette époque, il s'agissait de boutons et d'œillets pour l'industrie textile. Aujourd'hui, Raymond est un fournisseur incontournable d’attaches rapides pour l'industrie automobile, entre autres. Peu avant le début du siècle, Adolf Feer a fondé en 1899 la société d'imprimerie et d’apprêt « Druckerei und Appretur Brombach (DAB) » sur le site de l'actuelle Lauffenmühle.

 

Aujourd'hui encore, l'industrie manufacturière de Lörrach, qui emploie plus de 3 800 salariés assujettis à la sécurité sociale, figure parmi les trois premiers employeurs, avec le commerce et la santé.

Les habitants de Lörrach sont fiers des nombreux produits de qualité qui sont exportés de Lörrach aux quatre coins du monde : le chocolat, le jambon de Forêt-Noire, les tissus pour défilés internationaux, les tissus pour vêtements de travail et de protection, le damas africain noble, les tissus pour chemises et chemisiers ainsi que le linge de table et de lit, les textiles techniques, les couettes et oreillers de plumes de haute qualité, la technologie biomédicale, les cathéters et stimulateurs cardiaques, les cadrans, les pièces tournées avec précision, les attaches rapides, les cylindres d'impression et de gaufrage, les agitateurs, les paliers, les poinçonneuses et de les cintreuses, les robots d'encochage, les scies circulaires et à ruban, les centres d'usinage de tôle, les robots de placement SMD et bien plus encore.

Contact :

Marion Ziegler-JungGeschäftsführerin, Diplom-Volkswirtin07621 / 5500-105